Bien que l’ostéoporose atteigne l’ensemble du squelette, certains os restent plus touchés et sont responsables des principales manifestations cliniques : tassements vertébraux, fractures du poignet et du col fémoral.

L’acquisition du capital osseux débute dès la fin de la vie fœtale. A l’adolescence, la masse osseuse connaît sa phase de croissance la plus rapide. A 20 ans, la masse osseuse est maximale et le capital osseux constitué. A l’âge adulte, la masse osseuse reste stable, puis les mécanismes de destruction l’emportent sur les mécanismes de construction et elle diminue.

Globalement, à l’age de 80 ans, une femme a perdu en moyenne 40% de son capital osseux alors qu’un homme en aura perdu 20% de manière linéaire.

Prévention primaire pendant l’adolescence :

On conseille 900 à 1200 mg d’apports calciques par jour, essentiellement sous forme de produits laitiers, car le Calcium est mieux utilisé. 1200 mg de Calcium sont apportés par : 1 grand bol de lait le matin, 30g de fromage sec à midi, 1 yaourt en collation, un fromage blanc au dîner, et des légumes verts au deux repas.

Prévention secondaire :

Il s’agit de maintenir le capital osseux acquis à la fin de l’adolescence, ou tout au moins d’en limiter la perte. Elle se fait avant la ménopause, mais aussi pendant. Ensuite chez la personne âgée,car la perte en calcium est souvent aggravé par une insuffisance vitaminique D.

Prévention par l’activité physique :

Chez l’adolescent la pratique d’un sport favorise l’ostéogénèse. Chez l’adulte, l’activité physique préserve la masse osseuse, et ceci d’autant plus qu’elle est exercée en extérieur pour bénéficier du rayonnement ultra-violet, source de vitamines D. Chez la femme ménopausée on conseille des activités comme la marche, natation, gym douce. Chez le sujet âgé, il faut éviter l’immobilisation qui conduit à la perte osseuse.